L’esprit

Etre intégratif, c’est être créatif

Je m’inscris exactement dans la mouvance de la psychothérapie intégrative, qui, comme son nom l’indique, est fondée sur une intégration des grands courants thérapeutiques, des différentes écoles. Ainsi, j’utilise des outils issus de la thérapie analytique, psycho – corporelle, cognitive et comportementale, systémiques et familiale, humaniste, existentielle, trangénérationnelle…

l'espritConnaître un large éventail de courants me permet de cibler la thérapie qui correspond le mieux à votre profil, à votre éventuelle pathologie, de combiner les méthodes et les outils dédiés, de les articuler, afin de créer avec vous un protocole singulier, sur-mesure.
C’est toute la richesse et le paradoxe de l’intégration : il faut sans cesse oser faire des choix parmi toutes les combinaisons possibles. En toute responsabilité. Adopter un point de vue existentialiste.

Tripes est l’anagramme d’esprit

De plus, la synergie des méthodes et des outils accroît le pouvoir thérapeutique de chacun et les optimise. Ainsi, par exemple, une démarche d’inspiration analytique est compatible et même complémentaire avec une démarche comportementale.

Etre intégratif, c’est aussi considérer le patient dans toutes ses dimensions sociale et politique (socio), psychologique et spirituelle (psycho), corporelle et sexuelle (somato). Le « rendre entier », postuler que le biologique est indissociable du psychique.

Si la parole est essentielle, aide à clarifier les pensées, à dénouer les nœuds, à se transformer, le corps aussi a son langage, ses « non-dits », ses émotions et ses traumatismes enkystés. Il doit s’exprimer, évacuer. Nos symptômes physiques se déchiffrent comme des phrases. Nos lapsus corporels sont de fulgurantes confidences. Les neurosciences nous apprennent qu’être pleinement conscient de l’instant et de ses émotions favorise un état mental qui prémunit contre le stress et la dépression.

Dans « transmission », il y a « mission »

1798574_10202979218578691_275620243_n
Etre intégratif, c’est également « digérer » dans son intimité, ses cellules, ses expériences pour les transmettre aux « clients » en toute simplicité, en toute modestie. Je suis convaincue que le vécu est aussi essentiel que le savoir livresque ou la réflexion intellectuelle. Il faut oser vivre le concept, dans la sensation, pour le comprendre et l’utiliser à bon escient. Les psychothérapies intégratives procèdent, en outre, de la médecine intégrative qui prend en compte la psyché dans le processus de guérison. Viscéralement.

Etre intégratif, enfin, c’est un état d’esprit. Une ouverture, une curiosité intellectuelle pour toutes les découvertes psychologiques et physiologiques, sans préjugés, sans certitudes, au-delà des «chapelles ». Une aptitude et une appétence à faire des liens entre toutes les disciplines, à les intégrer justement, un engagement dans la formation continue. Avec générosité, tolérance et empathie.

Pour aller plus loin :
Pourquoi faire une thérapie ?

Somato-thérapie

somato-therapie

Intégrer la dimension
psycho-corporelle

Même dans un travail verbal, nous faisons toujours appel à vos sens, à votre conscience corporelle, émotionnelle.

En savoir +

Créa-thérapies

creatherapie

Intégrer la dimension psycho-créative

L’inconscient a beaucoup d’imagination. Nous sommes tous des créatifs, à défaut d’être des artistes. Il suffit d’oser se « lâcher » pour libérer nos richesses intérieures.

En savoir +